La femme de lettres espagnole María Luz Melcón (photographie : El Comercio)

L’on apprenait ce mardi 15 octobre 2019 le décès à Madrid, à l’âge de 76 ans, de la femme de lettres espagnole María Luz Melcón, qui était née dans la commune de Lena (Principauté des Asturies) en 1946. Issue d’une famille originaire de la province de León (Castille-et-León), elle étudie la philosophie et les lettres modernes à l’Université d’Oviedo (Principauté des Asturies).

C’est durant ses études qu’elle publie son premier ouvrage, le recueil de poèmes intitulé Adiós al alba (littéralement, Adieu à l’aube). Elle vit à Paris (France) les événements de mai 1968 et, de retour en Espagne, s’inscrit à l’École de Cinématographie de Madrid. Avec la publication de son premier roman, Celia muerde la manzana (littéralement, Celia mord la pomme), en 1972, elle remporte ex æquo le premier Barral du Roman.

Source : https://www.elcomercio.es/asturias/cuencas/fallece-escritora-lenense-20191016001147-ntvo.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s