La ministre espagnole du Travail, des Migrations et de la Sécurité sociale, Magdalena Valerio (Parti socialiste ouvrier espagnol) – Photographie : Diario 16

Depuis le déclenchement de la crise mondiale de 2008, l’Espagne a du mal à récupérer tout l’emploi détruit et un récent rapport de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE – le « club des pays riches ») le démontre une fois de plus. Il y a onze ans, notre voisin ibérique disposait ainsi de 65,1 % de main d’œuvre mobilisable parmi ses 15-64 ans. Or, en 2018, ce pourcentage s’était réduit à 63,3 %, soit l’une des rares diminutions parmi les 40 pays membres de l’organisation.

Le taux d’emploi effectif s’est lui aussi réduit outre-Pyrénées au cours de la période – une situation que n’ont connu que la Grèce, l’Irlande, le Danemark et la Norvège. Depuis plusieurs années, cependant, l’OCDE note une nette augmentation du taux d’emploi chez notre voisin ibérique (environ 1 % par an). Malgré tout, l’Espagne aura du mal à atteindre les objectifs de l’organisation, qui fixe un taux d’emploi de 74 % pour 2020.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/10/15/economia/1571134714_864569.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s