Une carte du pourcentage de personnes en surpoids (SP) et obèses (OB) dans les communautés autonomes espagnoles (photographie : Hoy)

Le surpoids et l’obésité sont des fléaux sanitaires qui touchent de plein fouet les pays développés et même un certain nombre de pays en voie de développement. Et, en dépit du caractère saint de la « diète méditerranéenne » ainsi que d’une excellente espérance de vie à la naissance, l’Espagne est elle aussi lourdement concernée avec plus de la moitié de sa population considérée en surpoids. Quant à l’obésité, elle touche 9,7 % des Espagnols, contre 8,4 % en moyenne au sein des pays de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économiques – le « club des pays riches »).

Au Canada et en Allemagne, l’on dénombre 11 % d’obèses dans la population totale et aux États-Unis d’Amérique, pas moins de 14 %. Au cours des trois prochaines décennies, l’obésité devrait coûter la vie à 92 millions de personnes dans le monde. Les calculs réalisés par l’OCDE montrent que par ailleurs que, tous les ans, chaque Espagnol débourse en moyenne 265 euros supplémentaires en impôts pour soutenir le système sanitaire national uniquement en raison du traitement des problèmes de santé liés au surpoids et à l’obésité.

Source : https://elpais.com/sociedad/2019/10/10/actualidad/1570697278_598482.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s