Le professeur espagnol Lucía Fernández aux côtés de ses élèves d’école primaire dans un établissement de Caroline du Nord, aux États-Unis d’Amérique (photographie : El País)

Les États-Unis d’Amérique sont à la recherche de plus en plus de professeurs étrangers pour leurs écoles publiques, où sont formés 95 % de leurs élèves âgés de 5 à 17 ans. Et parmi les nationalités les plus demandées, l’on retrouve les Espagnols, qui peuvent ainsi enseigner dans deux langues (l’anglais et l’espagnol). La croissance de la langue de Cervantes au sein de la première puissance mondiale et la forte présence d’hispanophones sur place explique cet engouement dont s’est emparé l’État espagnol par le biais du directeur général de la Planification et de la Gestion éducative du Ministère de l’Éducation et de la Formation professionnelle, Diego Fernández Alberdi (Parti socialiste ouvrier espagnol).

À l’heure actuelle, 1 248 enseignants espagnols pratiquent leur métier outre-Atlantique dans le cadre d’un programme de professeurs invités piloté par leur ministre de tutelle, Isabel Celaá (PSOE). Ils officient dans 36 des 50 États qui forment les États-Unis d’Amérique depuis que ce plan a été mis en œuvre en 1986 dans un premier État, la Californie. Une entreprise comme Participate Learning, qui gère les aspects concrets du programme en Caroline du Nord, en Caroline du Sud et en Virginie, s’est déjà déplacée plusieurs fois à Madrid afin de vanter les mérites du projet.

Source : https://elpais.com/economia/2019/10/03/actualidad/1570098341_642005.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s