La tombe trouvée dans la nécropole préhistorique de San Fernando, dans la province de Cadix, en Andalousie (photographie : E. Vijande et El País)

C’est à partir de 2007 que des fouilles archéologiques préventives sur le site d’un chantier devant mener à la construction d’un terrain de hockey sur gazon à San Fernando, dans la province de Cadix (Andalousie), permettent de trouver des ossements d’origine préhistorique. Les travaux sont alors paralysés et les chercheurs découvrent sur place une vaste nécropole constituée de 59 tombes bâties il y a environ 6 200 ans. L’on y retrouvé déjà les signes d’une société en devenir avec de fortes inégalités selon la classe sociale des personnes enterrées là.

Il y a 6 200 ans, San Fernando constituait une île séparée du reste de l’actuelle Andalousie où l’on se consacrait à l’agriculture, à l’élevage et à la pêche. C’est dans la onzième tombe de cette nécropole qu’a été mis au jour le cadavre de deux hommes dont un, âgé d’environ 45 ans au moment de son décès, présente une grande plaie au niveau du crâne. Il est fort possible que les deux individus aient été assassinés, ce qui en fait deux des témoins les plus anciens d’une violence mortelle en péninsule Ibérique.

Source : https://elpais.com/elpais/2019/09/27/ciencia/1569607154_828944.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s