Un comptoir du voyagiste britannique Thomas Cook pris d’assaut par des passagers à l’aéroport de Palma de Majorque, aux îles Baléares (photographie : EP et ABC)

Considéré comme le plus ancien voyagiste au monde, puisqu’elle a été créé en 1841, l’entreprise britannique Thomas Cook s’est déclarée en faillite à la fin du mois de septembre 2019. Un coup dur pour le secteur touristique mondial, en particulier en Espagne, pays qui accueille chaque année de très nombreux touristes venus du Royaume-Uni. L’inquiétude est très vive aux îles Baléares et Canaries, deux archipels qui dépendent étroitement des séjours des Britanniques et de leurs dépenses sur place. Il faut ajouter à cette banqueroute les difficultés rencontrées par la compagnie aérienne Ryanair aux Canaries ainsi que la concurrence accrue de certaines destinations touristiques de mer Méditerranée, comme la Tunisie ou la Turquie.

Ryanair devrait en effet faire fermer trois bases aux Canaries tandis que la communauté autonome a vu ses chiffres se dégrader au mois de juillet dernier. Les autorités touristiques nationales et régionales demandent au gouvernement de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol) de mettre en œuvre un plan d’urgence afin de sauver la saison. Le syndicat professionnel du tourisme, Exceltur, demande par exemple une baisse de 40 % des frais imposés aux compagnies aériennes.

Du côté des Baléares, la faillite de Thomas Cook a laissé environ 2 500 voyageurs sur le carreau. Par ailleurs, 10 vols ont été annulés sur l’île de Majorque et 14 sur l’île de Minorque. La perte sèche jusqu’en août 2020 pour la communauté autonome s’élève à plus de 350 000 touristes perdus. Pour la présidente de la Fédération entrepreneuriale hôtelière de Majorque (Federación Empresarial Hotelera de Mallorca, FEHM), María Frontera, il s’agit d’un coup très dur pour le secteur touristique dans l’archipel.

Sources : https://www.elconfidencial.com/economia/2019-09-24/thomas-cook-turismo-hoteles-aerolineas-turistico_2249247/ et https://www.abc.es/economia/abci-maxima-preocupacion-baleares-quiebra-thomas-cook-201909231825_noticia.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s