Une plateforme en mer d’extraction gazière au large de la province de Tarragone, en Catalogne (photographie : EFE et ABC)

Alors que le prix des hydrocarbures remonte sensiblement ces dernières semaines en raison des tensions internationale (notamment en Iran et en Arabie saoudite), l’Espagne dédaigne ses propres ressources gazières et pétrolières. La technique de fracturation hydraulique (aussi appelée fracking) a ainsi été totalement abandonnée outre-Pyrénées tandis que la plateforme pétrolière d’Ayoluengo, située sur le territoire de la commune de Sargentes de la Lora, dans la province de Burgos (Castille-et-León), est peu à peu délaissée. À l’heure actuelle, l’Espagne ne produit que 0,14 % du pétrole qu’elle consomme et 0,3 % du gaz qui lui sert au quotidien.

Or, selon des études fiables menées à bien par le Conseil supérieur des Collèges d’Ingénieurs des Mines (CSCIM), il existe aujourd’hui des réserves gazières outre-Pyrénées pour les 45 prochaines années. Le cabinet d’audit américain Deloitte élève ce chiffre à 60 ans tandis que l’Association espagnole des Compagnies de Recherche, d’Exploration et de Production d’Hydrocarbures et de Stockage souterrain (ACIEP) va jusqu’à 70 ans. En matière pétrolière, l’Espagne pourrait s’approvisionner à 100 % sur son sol pendant quatre ans ou à 20 % durant vingt ans.

Source : https://www.abc.es/economia/abci-petroleo-espana-desprecia-riqueza-oculta-201909230150_noticia.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s