Le poète espagnol Rafael Juárez Ortiz (photographie : El País et Miradas)

L’on apprenait ce vendredi 20 septembre 2019 le décès à Madrid du poète espagnol Rafael Juárez Ortiz, qui était né dans la commune d’Estepa, dans la province de Séville (Andalousie), le 18 août 1956. Passionné par la figure de l’écrivain espagnol Antonio Machado (1875-1939), lui aussi originaire d’Andalousie, il a commencé à écrire dans sa jeunesse.

Diplômé en philologie hispanique à l’Université de Grenade, il a ensuite travaillé pour les services culturelles de la députation provinciale de Grenade et a notamment fondé la revue littéraire Letras del Sur à la fin des années 70 avec un groupe d’amis de la faculté. Il a également dirigé la Fondation Ayala de 2005 à 2017.

Cette institution a pour but d’étudier et de faire connaître l’œuvre de l’écrivain espagnol Francisco Ayala (1906-2009), lui-même né à Grenade. Parmi ses recueils de poèmes, l’on retiendra Otra casa (littéralement, Une autre maison), en 1986 ; Las cosas naturales (littéralement, Les Choses naturelles), en 1990 ; ou encore Lo que vale una vida (littéralement, Ce que vaut une vie), en 2001.

Source : https://www.granadahoy.com/ocio/Discreto-entregado_0_1393660768.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s