Les drapeaux des communautés autonomes espagnoles sont installés devant le Sénat du pays, à Madrid (photographie : EFE et El Confidencial)

Selon une enquête post-électorale menée à bien par le Centre des Recherches sociologiques (Centro de Investigaciones Sociológicas, CIS), organisme sis à Madrid, les habitants de la Communauté de Madrid, de l’Aragon et de la Communauté de Valence sont les Espagnols les plus favorables à l’abolition de l’actuel système des communautés autonomes dans leur pays et à l’instauration d’un État centralisé à la française. Dans la région de la capitale, 23,5 % des personnes interrogées se sont exprimées en ce sens. Ils expliquent notamment dans ce sondage que les différences économiques et sociales entre communautés autonomes n’ont fait que se creuser au cours des dernières décennies.

À Barcelone (Catalogne), ils sont 18,2 % à considérer que l’actuelle organisation territoriale de l’Espagne est une mauvaise chose, contre 66,1 % qui la jugent positivement. Dans la Communauté de Valence, 20,2 % des citoyens interrogés se disent favorables à une recentralisation massive des compétences et des pouvoirs. Ils sont 29 % en Aragon, 11,1 % en Andalousie, 9,3 % en Galice et 3,4 % au Pays basque. Madrid, Valence et Saragosse se situent donc clairement au-dessus de la moyenne nationale en la matière. Globalement, les chiffres affichés par le CIS montrent que la plupart des Catalans, des Valenciens ou encore des Aragonais parviennent parfaitement à concilier leur identité nationale et régionale.

Source : https://www.elconfidencial.com/espana/2019-09-12/cis-postelectoral-estado-central-autonomias_2224403/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s