Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol) – Photographie : EFE et El Confidencial

Alors que la pré-campagne pour les élections générales anticipées espagnoles du 10 novembre 2019 a déjà commencé, les prévisions macro-économiques concernant notre voisin ibérique semblent se dégrader singulièrement ces derniers mois et en particulier ces derniers jours. Selon une récente annonce de la Banque d’Espagne (Banco de España), sise à Madrid, la croissance du produit intérieur brut (PIB) devrait progresser outre-Pyrénées de 2 % cette année – contre les 2,4 % envisagés au départ. La création d’emplois ralentit elle aussi tandis que les investissements chutent.

Ces nouvelles prévisions vont obliger la Ministre de l’Économie et de l’Entreprise du gouvernement de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), Nadia Calviño (PSOE), à revoir sa copie, que ce soit à usage interne ou à l’égard de l’Union européenne (UE). Ce cadre macro-économique dégradé signifie également que le taux de chômage espagnol ne devrait pas descendre sous la barre des 13 %, que ce soit cette année ou en 2020, alors qu’il s’agissait d’un objectif officiel de l’État.

Source : https://www.elconfidencial.com/economia/2019-09-25/cuadro-macroeconomico-arruina-calculos-electorales-pedro-sanchez-10n_2252043/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s