Des sauveteurs en mer espagnols amènent à Melilla des immigrés clandestins qui ont tenté de rejoindre les îles Chaffarines dans une embarcation de fortune (photographie : Antonio Ruiz et El País)

C’est le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska (Parti socialiste ouvrier espagnol), qui l’a annoncé ce lundi 26 août 2019 : dans le courant du mois de septembre, les lames (cuchillas) et les barbelés spirales (concertinas) qui couronnent la barrière frontalière de Ceuta et Melilla avec le Maroc seront retirés pour être remplacés par des éléments non blessants mais dissuasifs. Le sujet est à la fois technique, politique et polémique et cette substitution est une revendication de longue date des associations humanitaires.

De plus, les travaux actuellement en cours au niveau de ces deux barrières devraient être conclus d’ici à 2020. La troisième protection de Ceuta et Melilla, installée en 2005, a toujours été décriée par certains secteurs de la société espagnole en raison des dangers qu’elle présente pour les immigrés clandestins qui tenteraient de la franchir. De son côté, l’État marocain renforce ses propres murs.

Sources : https://elpais.com/politica/2019/08/16/actualidad/1565970321_912408.html et https://elpais.com/politica/2019/08/25/actualidad/1566757489_085161.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s