Le pilote italien Valentino Rossi lors du Grand Prix de Moto d’Aragon, sur le circuit d’Alcañiz, dans la province de Teruel (photographie : EFE et El Confidencial)

À la fin de l’année 2018, la communauté autonome d’Aragon a enregistré une dette publique totale de 1,6 milliard d’euros environ, soit 21,9 % de son produit intérieur brut (PIB). Malgré tout, le gouvernement régional de Javier Lambán (Parti socialiste ouvrier espagnol) a décidé de renflouer une fois de plus très coûteux circuit de Moto GP d’Alcañiz, situé dans la province de Teruel, en injectant à Motorland près de 100 millions d’euros suite à un pacte passé avec Podemos, le Parti aragonais et la Junte d’Aragon.

Cette infrastructure sportive est actuellement grevée par des pertes accumulées de près de 61 millions d’euros. Motorland est désormais détenue à hauteur de 83,06 % par le gouvernement régional aragonais, contre 60 % avant cette opération financière. Les deux autres actionnaires du circuit de Moto GP d’Alcañiz sont désormais la députation provinciale de Teruel, dirigée par Ramón Millán Piquer (Parti aragonais), et la municipalité, dirigée par Ignacio Urquizu (Parti socialiste ouvrier espagnol).

Source : https://www.elconfidencial.com/empresas/2019-08-10/aragon-fla-sacar-quiebra-circuito-de-alcaniz_2168927/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s