Des véhicules en activité dans la mine de la compagnie australo-britannique Rio Tinto à Huelva, en Andalousie (photographie : Atalaya Mining et El Confidencial)

C’était l’une des réclamations historiques du secteur minier espagnol, regroupé au sein du syndicat patronal de ce secteur, Aminer : le président régional andalou Juan Manuel Moreno (Parti populaire) a lancé un vaste audit des mines de la communauté autonome afin de relancer cette activité dans la région. Concrètement, il s’agit pour le Département régional aux Finances, à l’Industrie et à l’Énergie de vérifier la viabilité des exploitations minières en cours ou à l’arrêt, notamment d’un point de vue environnemental.

Il existe en Andalousie, selon les données fournies par ce Département, 3 131 exploitations minières, dans une région où ces ressources naturelles sont utilisées depuis l’Âge du Bronze par les Phéniciens. Les plus célèbres sont celles de Riotinto et Aguas Teñidas (province de Huelva), Cobre Las Cruces et Aznalcóllar (province de Séville) ainsi qu’Alquife (province de Grenade). Cet audit est inspiré de celui qui a été lancé au Portugal il y a quelques années et a bien fonctionné.

Source : https://www.elconfidencial.com/empresas/2019-07-23/pasivos-inversores-minas-andalucia-metales_2139967/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s