Un livre électronique dans une bibliothèque espagnole (photographie : Matías Nieto Koenig et ABC)

Selon une enquête élaborée par la Fédération des Secteurs des Éditeurs d’Espagne (FGEE) et intitulée Análisis del mercado editorial en España: comercio interior y exterior (littéralement, Analyse du marché éditorial en Espagne : commerce intérieur et extérieur), le livre électronique patine outre-Pyrénées. En 2018, son chiffre d’affaires s’est en effet établi à 118,98 millions d’euros, en légère baisse par rapport à 2017, et nos voisins ibériques préfèrent toujours le format papier.

L’un des principaux problèmes du secteur reste le téléchargement illégal d’ouvrages (environ 300 millions de téléchargements de ce type en 2018 outre-Pyrénées) ainsi qu’un taux de taxe sur la valeur ajoutée (IVA) qui reste élevé (21 %) en dépit des promesses d’abaissement du gouvernement de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol). Dans son ensemble, le secteur du livre se porte bien en Espagne, puisqu’il en est la première industrie culturelle avec plus de 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018.

Source : https://www.abc.es/cultura/libros/abci-espana-sigue-prefiriendo-leer-libros-papel-201907161745_noticia.html#ns_campaign=rrss-inducido&ns_mchannel=abc-es&ns_source=tw&ns_linkname=noticia-foto&ns_fee=0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s