Le président régional catalan, Joaquim Torra (photographie : EFE et El Confidencial)

Ce vendredi 28 juin 2019, le juge d’instruction du tribunal de Barcelone (Catalogne) a demandé la mise en examen du président régional, Joaquim Torra (dit « Quim » Torra) en raison de faits remontant à la campagne pour les élections générales anticipées du 28 avril dernier. L’Assemblée électorale centrale (Junta Electoral Central), qui est chargée de faire respecter un certain nombre de règles durant les processus électoraux (notamment la neutralité des administrations publiques), n’a en effet pas obtenu en temps et en heure le retrait des liens jaunes (symboles indépendantistes) de la façade du palais de la Généralité, dans la capitale catalane.

Quim Torra a multiplié les arguties afin de différer leur retrait avant de se plier, un peu tard, au respect strict et logique de la neutralité des pouvoirs publics durant les périodes électorales. Il encourt une peine pouvant aller jusqu’à trois ans d’inéligibilité (inhabilitación) en vertu du code pénal espagnol. Le juge d’instruction a donc logiquement demandé sa mise en accusation pour désobéissance, ce qui pourrait également entraîner pour Torra une forte amende.

Source : https://www.elconfidencial.com/espana/2019-06-28/tres-anos-inhabilitado-guerra-lazos-torra_2093274/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s