Le roi Philippe VI, alors prince des Asturies (debout, à droite), et le médecin espagnol Joaquín Sanz Gadea (à gauche, en train de lui serrer la main) – Photographie : Ángel Díaz, EFE et El País

L’on apprenait ce samedi 25 mai le décès à Madrid du célèbre médecin espagnol Joaquín Sanz Gadea, qui était né à Teruel (Aragon) le 30 juin 1930. Mort après avoir lutté contre une longue maladie, il était diplômé de chirurgie et de médecine à l’Université de Salamanque (Castille-et-León) ainsi que de médecine tropicale à l’Université de La Sorbonne, à Paris (France). Il avait également étudié la gynécologie, l’obstétrique et la chirurgie générale à l’Université Complutense de Madrid.

Joaquín Sanz Gadea était surtout connu pour son labeur humanitaire en Afrique, dévouement qui lui avait valu le prix Prince-des-Asturies en 1998 dans la catégorie « Concorde ». C’est en tant que directeur de l’hôpital de la ville de Buta (République démocratique de Congo) qu’il avait débuté sa carrière en 1961 après avoir été engagé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), dont le siège se trouve à Genève (Suisse).

Sanz Gadea a passé 34 années de sa vie à travailler en Afrique, notamment au Gabon et au Sahara occidental (territoire méridional du Maroc, disputé au niveau international). En 1964, il a fondé l’orphelinat de Kisangani (République démocratique de Congo). C’est en 1999 que Sanz Gadea a pris sa retraite pour revenir en Espagne.

Source : https://elpais.com/sociedad/2019/05/27/actualidad/1558961733_558825.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s