Le jury de la vingtième édition du Festival de Málaga du Cinéma espagnol a rendu son verdict

Le réalisateur espagnol Carlos Marques-Marcet (au centre) avec l’actrice María Rodríguez Soto (à gauche) et l’acteur David Verdaguer lors de la présentation du film « Los días que vendrán » à Málaga (Andalousie) – Photographie : Álex Zea, Europa Press et El Mundo

C’est ce samedi 23 mars 2019 que le jury de la vingtième édition du Festival de Málaga du Cinéma espagnol, qui se déroule chaque année dans cette capitale de province andalouse, a rendu son verdict. Le grand gagnant de cette année est le film Los días que vendrán (littéralement, Les jours qui viendront), du réalisateur Carlos Marques-Marcet, né en 1983 à Barcelone (Catalogne). Il a en effet reçu la Biznaga de Oro (« Jasmin d’Or ») au meilleur long métrage.

La Biznaga de Oro à la meilleure production ibéro-américaine a pour sa part été remise à Las niñas bien (littéralement, Les filles bien), de la réalisatrice mexicaine Alejandra Márquez Abella. Chacun de ces prix est accompagné d’une récompense de 12 000 euros. Le meilleur acteur du festival est Óscar Martínez, pour son rôle dans Yo, mi mujer y mi mujer muerta (littéralement, Moi, ma femme et ma femme morte) tandis que la meilleure actrice est María Rodríguez Soto, vedette de Los días que vendrán.

Source : https://www.elmundo.es/cultura/cine/2019/03/23/5c9624ad21efa0ab078b45ba.html

La Poste espagnole cherche à s’étendre en Asie du Sud-Est

Un bureau de poste espagnol sur l’île de Ténériffe, dans les îles Canaries (photographie : Aisano, CC et El Confidencial)

La Poste espagnole (Correos) est en recherche permanente d’expansion à l’international et a déjà passé plusieurs contrats avec diverses entreprises, notamment la multinationale chinoise Alibaba, spécialisée dans la vente en ligne. Son président, Juan Manuel Serrano, avait expliqué en janvier 2019 la volonté du groupe d’ouvrir des succursales au Portugal et en Asie. Elle a donc chargé le cabinet espagnol Garrigues de prospecter du côté de Singapour.

Correos souhaite en effet s’y implanter à terme par le biais d’un Bureau d’Échange extraterritorial (ETOE) et de divers accords commerciaux. Si Singapour est finalement le pays choisi, il s’agira de la troisième nation étrangère où la Poste espagnole s’installe, après avoir déjà ouvert des antennes à Amsterdam (Pays-Bas) et Londres (Royaume-Uni).

Source : https://www.elconfidencial.com/empresas/2019-03-23/correos-oficina-singapur-expansion-internacional_1896082/

L’Espagne conservera finalement son fuseau horaire actuel

La célèbre horloge de la Maison royale du Courrier, située sur la Puerta del Sol, à Madrid (photographie : V. Sainz et El País)

Alors que l’Union européenne est actuellement en pleine réflexion concernant le changement d’heure en mars et en octobre de chaque année, le gouvernement espagnol de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), réuni en Conseil des ministres ce vendredi 22 mars, a décidé de conserver l’actuel fuseau horaire du pays (GMT+1), alors qu’il avait été un temps question de s’aligner sur celui du Royaume-Uni.

C’est ce qu’a expliqué la ministre de l’Éducation et de la Formation professionnelle, également porte-parole de l’exécutif, Isabel Celaá (PSOE), qui a également expliqué que, pour le moment, le changement d’heure au printemps et à l’automne serait maintenu au moins jusqu’en 2021. Les études menées par divers organismes nationaux et internationaux à ce sujet ne sont en effet pas concluantes pour le moment.

Source : https://elpais.com/sociedad/2019/03/22/actualidad/1553280972_033181.html

Les exportations espagnoles de vin battent tous les records en 2018

Des vignes et un chais en Espagne (photographie : Outlet Bodegas)

En 2018, les exportations espagnoles de vin ont battu tous les records et les ventes totales à l’étranger ont ainsi atteint la somme de 3,3 milliards d’euros environ. Un tel succès a notamment été rendu possible par l’augmentation moyenne des prix des vins, spiritueux et boissons proches de 16 % sur l’année.

Le volume, pour sa part, est en revanche en baisse sensible, avec 11,4 % de moins l’année dernière par rapport à 2017, soit 25,4 millions d’hectolitres. La France (5,9 millions d’hectolitres), l’Allemagne (3,9 millions d’hectolitres) et l’Italie (2,2 millions d’hectolitres) restent les principaux clients du vin espagnol, devant le Portugal, le Royaume-Uni, la Chine, le Japon, le Canada et le Mexique.

Source : http://www.outletbodegas.com/blog/42_el-vino-espanol-bate-el-record-de-exportaciones-en-2018.html

La fabrique de poussière d’étoile qui se trouve à Madrid

Le campus de l’Université autonome de Madrid, à Getafe, dans la banlieue de la capitale (photographie : Université de Caroline du Sud)

S’il existe d’immenses dispositifs de chasseurs de neutrons au Japon ou encore en Antarctique, l’Espagne n’est pas en reste dans le domaine de la recherche de masse sur les étoiles et leur évolution. L’Université autonome de Madrid (UAM), l’Institut des Sciences et des Matériaux de la capitale (ICMM) et le Centre supérieur des Recherches scientifiques (CSIC) abritent en effet une machine de huit mètres de longueur. Cet engin permet de simuler ce qui arrive aux étoiles moribondes.

Elle contient nombre de tubes et de compartiments semblables à des fours qui rendent possibles de telles expériences. L’objectif est de comprendre comment les matériaux qu’elles perdent lors de leur agonie entraîne la formation de nouveaux corps célestes, dont les planètes – et pourquoi pas de comprendre comment se forment les planètes habitables.

Source : https://www.elindependiente.com/futuro/2019/03/17/polvo-estrellas-se-fabrica-suelo-madrid/

En 2018, l’investissement étranger a chuté en Catalogne et est grimpé en flèche dans la Communauté de Madrid

L’actuel président de la Généralité de Catalogne, Joaquim Torra, au Parlement régional, à Barcelone (photographie : Quique García, EFE et El Mundo)

L’année 2018 a été marquée en Catalogne par l’accession au pouvoir de l’indépendantiste radical Joaquim Torra (dit « Quim » Torra). Ce dernier n’a rien fait pour faire baisser la pression concernant le défi séparatiste, bien au contraire, et l’économie de la communauté autonome continue à s’en ressentir. Les investissements directs venus de l’étranger ont en effet baissé de 11,7 % l’année dernière – alors qu’ils ont augmenté de 125 % dans la Communauté de Madrid.

Dans l’ensemble de l’Espagne, ces investissements ont crû de 70 %. La Catalogne a ainsi attiré l’année dernière près de 3 milliards d’euros (encore moins qu’en 2017, année du référendum séparatiste illégal et illégitime du 1er octobre). Au contraire, la région de la capitale espagnole a capté près de 40 milliards d’euros, soit l’essentiel (85 %) des 47 milliards d’euros environ qui ont été investis outre-Pyrénées par des étrangers.

La Catalogne a représenté pour sa part 6,4 % de ces dépenses, alors que son poids économique est globalement comparable à celui de la Communauté de Madrid. Les deux autonomies sont suivies par le Pays basque et la Communauté de Valence (2,1 % du total) puis par l’Andalousie (0,9 % du total).

Source : https://www.elmundo.es/economia/2019/03/20/5c923774fc6c8306268b461b.html

L’Espagne manquera d’environ 100 000 jeunes travailleurs qualifiés d’ici à dix ans

Le siège d’Indra, entreprise espagnole de nouvelles technologies sise à Alcobendas, dans la Communauté de Madrid (photographie : El Español)

Selon une étude élaborée par Josep Oliver, professeur émérite d’économie appliquée à l’Université autonome de Barcelone (Catalogne), pour le groupe américain d’emploi intérimaire Manpower, l’Espagne aura besoin d’ici à dix ans de 2,5 à 2,6 millions de personnes qualifiées pour occuper divers emplois. Sur ce total, 665 000 correspondront à des postes créés pour l’occasion, notamment dans le domaine de la robotique, de l’informatique et des nouvelles technologies de façon générale.

Au sein de ces nouveaux emplois, entre 201 000 et 243 000 seront offerts à des jeunes âgés de 16 à 34 ans mais, selon toutes les projections économiques et démographiques actuelles, entre 85 000 et 104 000 de ces postes de travail ne pourront être pourvus, faute de travailleurs qualifiés disponibles sur le marché du travail dans cette tranche d’âge. Les technologies de l’information, les sciences physiques, la chimie, les mathématiques et l’ingénierie devraient être les secteurs les plus concernés.

Source : https://cincodias.elpais.com/cincodias/2019/03/20/economia/1553085129_525357.html

Lluís Homar va remplacer Helena Pimenta à la tête de la Compagnie nationale de Théâtre classique

L’acteur espagnol Lluís Homar (photographie : EFE et ABC)

Ce mercredi 20 mars 2019, la directrice générale de l’Institut des Arts de la Scène et de la Musique (INAEM) l’une des principales institutions culturelles espagnoles, a annoncé que l’acteur Lluís Homar (né à Barcelone, en Catalogne, en 1957) allait remplacer Helena Pimenta (née à Salamanque, en Castille-et-León, en 1955) à la tête de la Compagnie nationale de Théâtre classique (CNTC).

Comme pour la Compagnie nationale de Danse (CND) ou le Ballet national d’Espagne (BNE), le directeur de la CNTC est nommée pour cinq et son mandat peut être prolongé de trois ans. Pimenta avait été nommée en 2011 et prolongée en 2016 et Homar la remplacera effectivement en septembre de cette année. Créé en 1985 et sis à Madrid, l’INAEM est aujourd’hui dirigé par Amaya de Miguel.

Source : https://www.abc.es/cultura/teatros/abci-lluis-homar-nuevo-director-cntc-sustitucion-helena-pimenta-201903201106_noticia.html#vca=rrss&vmc=abc-es&vso=tw&vli=cm-cultura

L’entreprise chinoise Alibaba confie encore la distribution de ses colis en Europe et en Amérique latine à la Poste espagnole

Une fourgonnette de la Poste espagnole, place de l’Indépendance, à Madrid (photographie : El Economista)

En vertu de la rénovation d’un accord antérieur, la Poste espagnole (Correos) va continuer d’être l’entreprise de logistique et de distribution de la plateforme de vente en ligne chinoise Alibaba (plus précisément de la partie AliExpress Plaza) pour l’Espagne, l’Europe en général et en Amérique latine.

L’objectif pour la multinationale asiatique sera de réduire les délais de livraison et les coûts d’entrepôt et de transport. AliExpress Plaza a été à l’origine créée pour permettre aux petites et moyennes entreprises (PME) espagnoles de vendre leurs produits sur Internet mais son importance a crû au fil du temps.

Source : https://www.eleconomista.es/empresas-finanzas/noticias/9770573/03/19/Alibaba-confia-a-Correos-la-logistica-en-Europa-y-America-de-AliExpress-Plaza.html

Mise en chantier d’un nouveau grand parc à Madrid

Une vue aérienne de la zone de Valdebebas, à Madrid (photographie : Valdebebas et 20 minutos)

Située entre les quartiers de Timón (arrondissement de Barajas) et Valdefuentes (arrondissement d’Hortaleza), à Madrid, la zone urbaine de Valdebebas va voir apparaître dans les mois à venir un nouveau grand parc. La mairie de Madrid, dirigée par Manuela Carmena (Maintenant Madrid, liste soutenue par Podemos), a en effet donné son feu vert au projet.

Cet espace vert devrait avoir une superficie de 846 000 mètres carrés et coûtera à la municipalité environ 16 millions d’euros. Il jouxtera un ensemble d’habitations accueillant 18 000 personnes et recouvrira le terrain d’une ancienne décharge municipale.

Source : https://www.20minutos.es/noticia/3590541/0/parque-central-valdebebas-ejecucion/?utm_source=twitter.com&utm_medium=socialshare&utm_campaign=desktop