L’inventeur espagnol Antonio Martín Santos avec sa création, précurseur du GPS (photographie : Fulgencio Fernández et La Nueva Crónica)

Originaire de la ville d’Astorga, dans la province de León (Castille-et-León), l’ingénieur espagnol Antonio Martín Santos est à l’origine d’une bien curieuse invention, baptisée automapa (littéralement, « autocarte »), que l’on pourrait considérer comme le précurseur de notre GPS.

L’invention remonte à 1954, lorsque Santos veut se rendre à Jerez de la Frontera, dans la province de Cadix (Andalousie), où sa fille habite et où elle vient de se marier. Après s’être perdu en voiture, l’ingénieur a décidé que cette mésaventure ne lui arriverait plus jamais.

Le principe de l’invention qu’il conçoit alors est assez simple : une bande sur laquelle est imprimée la carte routière désirée passe devant un écran lumineux. La bobine se déroule en fonction d’informations transmises par la voiture, notamment le compteur kilométrique.

Source : https://www.lanuevacronica.com/aquel-paisano-que-dijo-yo-no-me-pierdo-mas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s