La petite-fille de La Pasionaria, Lola Ruiz-Ibárruri, constate les dégradations sur la tombe de sa grand-mère, au cimetière de l’Almudena, à Madrid (photographie : Víctor Sainz)

Ce mardi 12 février 2019, plusieurs tombes historiques ont été profanées par des individus à l’identité inconnue au cimetière de l’Almudena, le plus vaste de Madrid.

Concrètement, ont été touchés les tombeaux de Dolores Ibárruri, surnommée « La Pasionaria », figure de la Guerre civile (1936-1939), première secrétaire du Parti communiste espagnol (PCE) de 1942 à 1960 ; celle de Pablo Iglesias Posse (1850-1925), fondateur du Parti socialiste ouvrier espagnol ; et, dans la partie catholique du cimetière, le Monument aux Morts de la Division bleue (troupes franquistes parties combattre contre l’Union soviétique durant la Seconde Guerre mondiale).

A également été dégradé le monument aux Treize Roses (Trece Rosas), martyres de la résistance à la dictature franquiste (1939-1975) qui ont été fusillées peu après la fin de la Guerre civile.

Source : https://elpais.com/ccaa/2019/02/11/madrid/1549908150_481681.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s