Trois employés de l’agence de presse espagnole EFE retenus prisonniers au Venezuela : de gauche à droite, Leonardo Muñoz, Mauren Barriga et Gonzalo Domínguez (photographie : EFE et El Independiente)

Ce jeudi 31 janvier, le gouvernement espagnol de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), qui a décidément bien du mal à se positionner face à l’actuelle crise politique et économique au Venezuela, a demandé « de manière énergique » aux autorités de ce pays sud-américain de libérer quatre journalistes employés par l’agence de presse espagnole EFE qui ont été récemment arrêtés par le Service bolivarien de Renseignement national (SEBIN).

Les quatre employés en question sont le journaliste espagnol Gonzalo Domínguez Loeda, la journaliste colombienne Mauren Barriga Vargas, le photographe colombien Leonardo Muñoz et le chauffeur vénézuélien José Salas. Ces employés de l’agence EFE, la quatrième plus importante au monde, ont été placés en détention alors qu’ils couvraient les manifestations populaire au Venezuela.

Source : https://www.elindependiente.com/politica/2019/01/31/gobierno-libertad-periodistas-detenidos-venezuela/?utm_source=share_buttons&utm_medium=facebook&utm_campaign=social_share&fbclid=IwAR0EQ9urKVEDQPI2L-m8PNp233ze6y-1FcTbcxUO4dVgGcTjZPFWs1gVq5k

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s