Le handball espagnol séduit le monde entier

L’entraîneur espagnol de handball Raúl González, sélectionneur de l’équipe nationale de Macédoine (photographie : Reuters et ABC)

Alors que le championnat du monde de handball masculin se déroule du 10 au 27 janvier en Allemagne et au Danemark, le handball de notre voisin ibérique séduit le monde entier par le biais de ses entraîneurs. Outre la sélection espagnole elle-même, entraînée par Jordi Ribera, né à Sarriá de Ter (province de Gérone, Catalogne), l’on retrouve ainsi :

  • la sélection du Qatar, entraînée par Valero Rivera, né à Saragosse (Aragon) ;
  • la sélection de Tunisie, entraînée par Toni Gerona, né à Tortosa (province de Tarragone, Catalogne) ;
  • la sélection d’Argentine, entraînée par Manuel Cadenas, né à Valdevimbre (province de León, Castille-et-León) ;
  • la sélection d’Égypte, entraînée par David Davis, né à Santa María de Palautordera (province de Barcelone, Catalogne) ;
  • la sélection du Chili, entraînée par Mateo Garralda, né à Burlada (Navarre) ;
  • ou encore la sélection de Macédoine, entraînée par Raúl González, né à Valladolid (Castille-et-León).

Source : https://www.abc.es/deportes/abci-espana-y-formula-magica-201901160123_noticia.html

La Communauté de Madrid surclasse la Catalogne en matière d’investissements étrangers depuis 2012

Un bureau dans le quartier des affaires de Madrid (photographie : Worktel)

Alors que le processus séparatiste catalan a fait de plus en plus fuir les investisseurs étrangers et l’activité économique hors de Catalogne, l’attractivité et la politique fiscale de la Communauté de Madrid ont au contraire favorisé l’investissement dans la région de la capitale espagnole depuis 2012. L’instabilité de l’une et la grande stabilité de l’autre ont ainsi entraîné une grande divergence au profit de Madrid avec 71,8 milliards d’euros supplémentaires à Madrid par rapport à la Catalogne entre 2012 et 2018.

Les manifestations indépendantistes du 11 septembre 2012, organisée à Barcelone par le président de la Généralité de l’époque, Artur Mas, puis la consultation sécessionniste délirante du 9 novembre 2014 et le référendum séparatiste illégal et illégitime du 1er octobre 2017 ont permis d’illustrer en Catalogne ce que les économistes appellent « l’effet Québec », en référence à cette province canadienne qui, après des troubles indépendantistes, a cessé d’être le grand moteur économique du pays au profit de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

Source : http://www.expansion.com/economia/2019/01/18/5c4181d222601d834d8b4589.html

Quels sont les quartier les plus riches et les plus pauvres d’Espagne ?

L’entrée d’un lotissement privé à El Soto de la Moraleja, localité de la commune d’Alcobendas, dans la Communauté de Madrid (photographie : Raúl Cancio et El País)

Pour la première fois de son histoire, le Ministère espagnol des Finances, aujourd’hui dirigé par María Jesús Montero (Parti socialiste ouvrier espagnol), a publié un classement des quartiers les plus riches du pays grâce à une liste de codes postaux. Le plus aisé d’entre eux, avec un revenu moyen disponible de 113 642 euros, est El Soto de La Moraleja, situé sur le territoire de la commune d’Alcobendas, dans la Communauté de Madrid. Le plus pauvre, au contraire, est celui d’El Carrús, à Elche, dans la province d’Alicante (Communauté de Valence), avec un revenu moyen disponible de 13 286 euros.

La liste offre des données concernant 33 villes espagnoles peuplées d’au moins 200 000 habitants ou dont la population est moins importante mais dont le nombre de foyers fiscaux est supérieur à 100 000 ou dont le revenu annuel total est supérieur à 2,2 milliards d’euros. Sur les dix quartiers les plus riches de notre voisin ibérique, cinq se trouvent dans la Communauté de Madrid et trois en Catalogne. Le revenu moyen disponible d’El Soto de La Moraleja est équivalent à plus du double du quartier suivant, Vallvidrera, el Tibidabo i les Planes, à Barcelone (Catalogne).

Source : https://elpais.com/economia/2019/01/17/actualidad/1547729032_264256.html

Une étude andalouse démontre les propriétés préventives de l’huile d’olive sur certains cancers du sein

L’équipe de chercheurs de l’Hôpital de Jaén (Andalousie) à l’origine de cette étude (photographie : Hôpital de Jaén et Europa Press)

Une étude scientifique menée à bien par des chercheurs de l’Hôpital de Jaén (Andalousie) et la Fondation Genyo démontre les propriétés préventives de l’huile d’olive sur certains types de cancers du sein, notamment le cancer du sein triple négatif. Ces recherches ont été réalisées par une équipe de l’Unité de Gestion clinique d’Oncologie médicale de cet établissement hospitalier, dirigée par Sergio Granados.

L’huile d’olive pourrait donc être prochainement testée en tant que thérapie alternative pour ce type de cancer du sein, qui constitue l’un des plus agressifs. L’étude en question a été publiée dans la revue spécialisée allemande European Journal of Nutrition et montre que des essais ont été menés sur des cellules-souche in vitro.

Source : https://www.europapress.es/andalucia/noticia-estudio-demuestra-aceite-oliva-podria-tener-propiedades-preventivas-cancer-mama-triple-negativo-20190117125626.html

Cristina Ramos, l’Espagnole qui triomphe à la télévision américaine

La chanteuse espagnole Cristina Ramos (photographie : Trae Patton, NBC et Billboard)

Originaire des îles Canaries, la chanteuse amateur Cristina Ramos triomphe en 2016 sur la chaîne privée espagnole Telecinco dans la première édition de Got Talent España s’étant déroulée outre-Pyrénées. Elle se présente par la suite à la version mexicaine de The Voice et gagne une fois encore le concours avec son entraîneur vocal, Carlos Rivera. Elle acquiert dans le pays aztèque une notoriété pour sa voix incroyable, ses tenues de scène et son style, le rock lyrique.

Elle connaît à l’heure actuelle un engouement aux États-Unis d’Amérique où elle participe à l’édition Champions de l’émission Got Talent. Elle y a interprété une extraordinaire version du titre Bohemian Rhapsody du groupe britannique Queen. Tous les membres du jury sont restés sans voix à la suite de sa prestation.

Source : https://www.elespanol.com/social/20190117/espanola-brilla-version-queen-americas-got-talent/369214091_0.html

Le Parlement régional d’Estrémadure vote symboliquement en faveur de l’application de l’article 155 de la Constitution espagnole en Catalogne

Le président régional d’Estrémadure, Guillermo Fernández Vara (Parti socialiste ouvrier espagnol), devant la tribune du Parlement régional (photographie : J. A. Ruiz, EFE et El Mundo)

Jamais le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti populaire (PP) ne s’étaient mis d’accord sur un sujet aussi fondamental au Parlement régional d’Estrémadure : ce jeudi 17 janvier, ils ont voté ensemble, avec le soutien de la formation centriste Citoyens (C’s), de façon symbolique en faveur de l’application de l’article 155 de la Constitution espagnole en Catalogne. Ce texte précis prévoit la suspension de l’autonomie d’une région de notre voisin ibérique en cas de graves manquements à la loi ou de viol des intérêts nationaux.

Il a de fait déjà été mis en œuvre dans la communauté autonome du 27 octobre 2017 au 2 juin 2018. Le Parlement d’Estrémadure demande au président du gouvernement national, Pedro Sánchez (PSOE), de mettre fin à sa politique jugée excessivement conciliante à l’égard de la Généralité de Catalogne. L’application de l’article 155 ainsi demandée par Guillermo Fernández Vara, président régional, et les autres députés régionaux est « intégrale », c’est-à-dire qu’elle devrait concerner également la reprise en main de l’enseignement public en Catalogne et de l’audiovisuel catalan.

Source : https://www.elmundo.es/espana/2019/01/17/5c40c79cfdddff33a38b463d.html

« Le Puy du Fou ouvre un nouveau parc en Espagne »

La pose de la première pierre du Puy du Fou de Tolède (photographie : compte Twitter de Philippe de Villiers)

Cet article intitulé « Le Puy du Fou ouvre un nouveau parc en Espagne » et publié le 17 janvier 2019 sur le site Internet du journal français Valeurs actuelles évoque la pose de la première pierre de l’antenne espagnole de ce célèbre parc à thème vendéen qui célèbrera l’histoire de notre voisin ibérique à Tolède (Castille-La Manche) : https://www.valeursactuelles.com/culture/le-puy-du-fou-ouvre-un-nouveau-parc-en-espagne-103002

Vers un retour de la figure historique du « sereno » en Espagne ?

Un « sereno » photographié à Madrid, dans la rue d’Alcalá, en 1976 (photographie : ABC)

On croyait cette figure typique de l’Espagne contemporaine disparue au tournant des années 70 et 80 et elle pourrait pourtant revenir en force, mais sans son gros trousseau de clefs, son sifflet, son bâton de marche et sa casquette : le sereno, sorte de concierge qui arpentait les rues de grandes villes espagnoles pour assurer l’ordre et ouvrir les bâtiments aux habitants égarés et distraits, dispose désormais d’un téléphone portable professionnel et réapparaît dans plusieurs métropoles.

C’est le cas de Gijón (Principauté des Asturies), Oviedo (Principauté des Asturies), Murcie (Région de Murcie), Vigo (province de Pontevedra, Galice), Cáceres (Estrémadure) et Calatayud (province de Saragosse, Aragon). Désormais, la commune de Santa Coloma de Gramanet, dans la province de Barcelone (Catalogne), commune peuplée près de 120 000 habitants. Le rôle du sereno va également consister à donner un sentiment de sécurité aux habitants et aux passants ainsi que de prévenir les cambriolages.

Source : https://www.abc.es/espana/catalunya/abci-vuelve-sereno-sin-pito-y-movil-201901170057_noticia.html

Décès de Vicente Álvarez Areces, ancien président régional de la Principauté des Asturies

Vicente Álvarez Areces, photographié en 2015 (photographie : El País)

C’est dans la matinée de ce jeudi 17 février 2019 que l’on a appris la mort de l’homme politique espagnol Vicente Álvarez Areces, qui était né à Gijón (Principauté des Asturies) le 4 août 1943. Député régional de 1999 à 2011, ce membre historique du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) a été maire de sa ville natale de 1987 à 1999 et surtout président régional de la Principauté des Asturies de 1999 à 2011.

Il a ensuite été sénateur national de 2011 à son décès, chambre où il a également joué le rôle de porte-parole du groupe socialiste pendant neuf mois. Surnommé « Tini », il était l’un des piliers de la social-démocratie asturienne et était proche de l’actuel président régional, Javier Fernández (PSOE).

Source : https://elpais.com/politica/2019/01/17/actualidad/1547708168_694599.html

Activité en hausse et pollution en baisse à Madrid en ce mois de janvier 2019

Un panorama de la ville de Madrid (photographie : Madrid Secreto)

L’on apprenait vers le milieu de ce mois de janvier 2019 que la ville de Madrid se distinguait de deux manières plutôt avantageuse. En premier lieu, la capitale espagnole devient l’un des hauts lieux mondiaux dans le domaine des spectacles et autres manifestations de divertissement en intérieur puisque le WiZink Center, principale salle de spectacles du centre de la ville, est devenue la troisième infrastructure de ce type par son activité, derrière le Madison Square Garden de New York et le Forum de Los Angeles (États-Unis d’Amérique).

Concrètement, elle a accueilli l’année dernière 179 événements de toutes natures pour un total de plus de 1,1 million de personnes. Par ailleurs, un premier bilan a été dressé concernant l’initiative Madrid Central, mise en place par l’actuel maire de la capitale, Manuela Carmena (Maintenant Madrid, liste soutenue par Podemos), en fin d’année 2018 afin de limiter le trafic des véhicules polluants dans le centre de la métropole. C’est ainsi que, depuis l’entrée en vigueur de cette interdiction de circulation, la pollution atmosphérique a baissé de 20 % dans la ville, selon l’organisation non gouvernementale Ecologistas en Acción.

Sources : https://www.europapress.es/cultura/musica-00129/noticia-wizink-center-madrid-cierra-2018-tercer-recinto-mas-actividad-mundo-20190116110437.html et https://madridsecreto.co/la-contaminacion-se-reduce-20-primer-mes-madrid-central/?fbclid=IwAR32eRBSafqhK_W5uacWU6W8Ftr6CQFpzRgTV_hVEV_3efKdqlMwY6AOFqc