Une usine d’Agro Sevilla située à La Roda de Andalucía, dans la province de Séville, en Andalousie (photographie : Agro Sevilla et El Confidencial)

C’est en Espagne que se trouvent quelques-uns des géants du secteur de l’olive au niveau mondial et les tarifs douaniers que les États-Unis d’Amérique de Donald Trump ont récemment augmenté en la matière vis-à-vis de l’Espagne ont mis en alerte le secteur. Pour y faire face, les entreprises espagnoles se mettent à acquérir des firmes d’autres pays elles aussi spécialisées dans la commercialisation d’olives afin de contourner lesdits tarifs douaniers.

De grands noms comme Grupo Ángel Camacho, Aceitunas Cazorla, Agro Sevilla ou encore Aceitunas Guadalquivir rachètent donc des entreprises dans des pays non touchés par ces sanctions douanières, comme le Portugal ou le Maroc. Il faut dire que les exportations d’olives espagnoles outre-Atlantique représentaient 70 millions d’euros par an avant la mise en place des nouveaux tarifs à l’entrée.

Source : https://www.elconfidencial.com/empresas/2019-01-19/trump-arancel-aceituna-aceite-industria-dcoop_1768202/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s