L’écrivain argentin Guillermo Martínez, qui a remporté l’édition 2019 du prix Nadal (photographie : Quique García et El Mundo)

Ce dimanche 6 janvier, comme chaque année, la ville de Barcelone (Catalogne) accueillait la remise du prix Nadal, l’une des plus prestigieuses récompenses littéraires espagnoles, accordée depuis 2019 à une œuvre narrative inédite en espagnol par le groupe éditorial espagnol Planeta (dont le siège est à Madrid) et qui donne droit à un chèque de 18 000 euros. Cette année, pour la 75e édition du prix, c’est l’écrivain argentin Guillermo Martínez (né à Bahía Blanca, dans la province de Buenos Aires, en 1962), qui a été déclaré vainqueur avec le roman Los crímenes de Alicia (littéralement, Les Crimes d’Alice).

L’héroïne, inspirée de la protagoniste créée par l’écrivain anglais Lewis Carroll, évolue dans un monde plein de mystère. Pour commémorer ces trois quarts de siècle, les organisateurs de la remise avaient convié, entre autres personnalités, Cristina Cerezales Laforet, fille de Carmen Laforet (1921-2004), première récipiendaire du prix Nadal en 1945 pour le roman Nada (littéralement, Rien).

Source : https://www.elmundo.es/cultura/literatura/2019/01/06/5c325274fc6c837e268b46d1.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s