Un cadavre de poisson avec, à gauche, des morceaux de plastique qu’il a ingérés au cours de son existence (photographie : La Razón)

Après escrache (harcèlement d’une personnalité publique devant chez elle ou son lieu de travail) en 2013, selfi (« selfie ») en 2014, refugiado (« réfugié ») en 2015, populismo (« populisme ») en 2016 et aporofobia (« aporophobie », c’est-à-dire « peur de la pauvreté ») en 2017, la Fondation pour l’Espagnol urgent (Fundéu), parrainée par la banque espagnole BBVA, a choisi le terme microplástico (« microplastique ») comme terme de l’année 2018 en castillan.

Les microplastiques sont de minuscules particules de plastique (d’une taille inférieure à cinq millimètres) qui ont été fabriquées telles quelles par l’homme pour divers usages (notamment dans le domaine de l’hygiène et du nettoyage) ou se sont détachées de morceaux plus grands. Elles posent d’immenses problèmes de pollution, notamment marine, et sont très nocives pour la santé des animaux aquatiques.

Source : https://www.larazon.es/cultura/microplastico-palabra-del-ano-2018-FF21173666

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s