Un agriculteur espagnol dans une orangeraie de Valence (Communauté de Valence) – Photographie : Mónica Torres et El País

Grand exportateur mondial d’agrumes, l’Espagne connaît depuis plusieurs mois des remous sur le marché de l’orange en raison de la baisse du cours de ce fruit ainsi que de celui de la mandarine, tandis que les producteurs de la Communauté de Valence (communauté autonome qui regroupe 70 % de la production nationale) ont entamé des mouvements de protestation. La crise qu’ils traversent a plusieurs causes, même s’il faut souligner l’accord commercial passé entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique du Sud en la matière.

Selon le secrétaire général de l’Union des petits Agriculteurs d’Espagne (UPA), Antonio Bayo, les oranges et mandarines espagnoles se vendent à un tarif trop faible et certains cultivateurs ont même renoncé à effectuer une partie de leur récolte, qui ne serait de toute façon pas rentable. Au caractère abondant de la récolte de 2018 s’ajoute donc le pacte susmentionné entre l’UE et l’Afrique du Sud, conclu en 2016 et qui permet à ce pays africain d’exporter vers le marché unique un certain nombre de produits (dont les oranges) avec des tarifs douaniers réduits.

Source : https://elpais.com/economia/2018/12/28/actualidad/1546024261_667001.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s