Des exemples de pavés installés pour se rappeler les personnes déportées dans des camps de concentration (photographie : Artribune et Madrid Secreto)

Au printemps 2018, la municipalité de Madrid, dirigée par Manuela Carmena (Maintenant Madrid, liste soutenue par Podemos), installera dans toute la ville des pavés (adoquines, en espagnol) portant la mention « Aquí vivió » (« C’est ici que vécut », littéralement), suivie d’un nom. Installé devant une maison ou un immeuble, ces pavés auront pour fonction de rappeler le nom des Madrilènes déportés dans des camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) et morts sur place.

Ces pavés (appelés « stolpersteine » en allemand) sont conçus depuis 1997 par l’artiste allemand Gunter Demnig, qui a commencé par en installer dans le quartier de Kreuzberg, à Berlin. Près de 65 000 exemplaires en ont été installés dans le monde entier et ceux de Madrid porteront également le nom des camps où ont été envoyés des citoyens espagnols originaires de la capitale : Neuengame (Hambourg), Dachau (Bavière), Bergen-Belsen (Basse-Saxe) et Auschwitz (Pologne).

Source : https://madridsecreto.co/adoquines-recordar-las-victimas-madrilenas-del-horror-nazi/?fbclid=IwAR0BdVGTeehM2Sk-9pF8Mxi-hdH6t8DqH0OzuZApxZRZQUv8VWOeMjMbnHI

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s