Un portrait de Ferdinand d’Autriche, personnage-clé de l’histoire espagnole du XVIIe siècle (photographie : El Mundo)

Il y a quelques années, lors d’une vente aux enchères qui se déroulait à Madrid, est apparu un petit portrait d’un membre de la famille royale espagnole, dont on a d’abord cru qu’il s’agissait du roi Philippe IV (1621-1665). Il s’agit en réalité d’une peinture représentant son frère cadet, Ferdinand d’Autriche (1609-1641), surnommé « le cardinal-infant » (il s’était fait ordonner).

Ferdinand est un personnage-clé de l’histoire de notre voisin ibérique au XVIIe siècle, puisqu’il s’est distingué comme commandant en chef des forces armées de la monarchie hispanique, écrasant les troupes suédoises en septembre 1634 lors de la bataille de Nördlingen, dans l’actuelle Allemagne.

Ce portrait de Ferdinand d’Autriche a d’abord été attribué aux ateliers du peintre flamand Pierre-Paul Rubens, qui l’aurait réalisé lors de l’entrée triomphal du chef de guerre à Bruxelles (actuelle Belgique). L’on pense aujourd’hui que la miniature est l’œuvre du célèbre peintre d’origine sévillane Diego Velázquez, qui a réalisé d’autres portraits du même type, comme celui du comte-duc d’Olivares.

Source : https://www.elmundo.es/cronica/2018/12/22/5c16403721efa0a3518b4700.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s