Une mère et sa fille à la gare d’Atocha, à Madrid (photographie : Jaime Villanueva et El País)

Selon l’Institut national des Statistiques (INE), qui a publié ces données ce jeudi 13 novembre, au premier semestre 2018, 39 166 Espagnols qui avaient quitté le pays sont revenus s’installer en Espagne – contre 40 756 qui sont parties au plus fort de la crise économique de 2008. Au second semestre 2017, 44 907 Espagnols sont revenus outre-Pyrénées. Les citoyens espagnols qui sont revenus du 1er janvier au 30 juin venaient surtout du Venezuela, du Royaume-Uni et d’Équateur.

Les principales nations réceptrices d’Espagnols qui ont quitté leur terre natale sont le Royaume-Uni, la France et les États-Unis d’Amérique. L’immigration de ces enfants du pays permet de compenser ainsi en partie la forte baisse de la natalité en Espagne, pays en plein hiver démographique. C’est aux îles Baléares et dans la Communauté de Madrid que la population a le plus augmenté entre le 1er janvier et le 30 juin.

Source : https://elpais.com/politica/2018/12/13/actualidad/1544698866_919087.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s