Le palais d’Ajuria Enea, situé à Vitoria, dans la province d’Alava (Pays basque), est le siège officiel de la présidence régionale basque (photographie : Wikipedia)

Face au défi séparatiste catalan, la réaction de la gauche indépendantiste basque (et notamment du parti Bildu) a été de parier sur une radicalisation politique de la société de cette communauté autonome avec une pression toujours plus forte en faveur de la sécession. Pourtant, le récent échec d’une consultation séparatiste dans la ville de Saint-Sébastien (province de Guipuscoa) et le dernier sondage du Sociobarómetro de l’Université Deusto de Bilbao (province de Biscaye) montrent que le choix de l’indépendance reste très minoritaire au sein de la société basque.

Le taux de partisans de la sécession est ainsi de 22 %, soit deux points de moins qu’en 2014 et le résultat le plus bas depuis 1998. Au contraire, 37 % des Basques interrogés se montrent très opposés à toute séparation d’avec le reste de l’Espagne. Quant aux citoyens sondés qui sont favorables à l’indépendance uniquement dans certaines circonstances propices, ils n’ont cessé de chuter depuis 1998 pour atteindre 29 % aujourd’hui.

Source : https://www.abc.es/espana/pais-vasco/abci-rechazo-pais-vasco-secesion-constata-fracaso-bildu-201812090856_noticia.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s