Un TGV espagnol à quai en gare de Chamartín, à Madrid (photographie : El Economista)

À la fin de l’année 2018, selon toutes les projections disponibles, l’investissement public dans les travaux et grandes infrastructures devrait avoir notablement augmenté, jusqu’à atteindre 15,8 milliards d’euros – soit un accroissement de 22 % par rapport à 2017. Sur les dix premiers mois de l’année, cette augmentation est même de 31,7 %, avec un peu plus de 13 milliards d’euros de dépenses.

Il s’agirait de la plus forte somme enregistrée outre-Pyrénées depuis 2010, lorsque l’investissement public dans le secteur a grimpé jusqu’à un peu plus de 26 milliards d’euros. Ces chiffres font cependant pâle figure à côté de ceux qui caractérisaient l’économie espagnole avant la crise de 2008 – avec près de 47 milliards d’euros en 2006. En 2018, ce secteur représentera 1,3 % du produit intérieur brut espagnol, contre 2,5 % de la richesse nationale sur la moyenne des 23 dernières années.

Source : https://www.eleconomista.es/economia/noticias/9557612/12/18/La-obra-publica-cerrara-en-2018-en-maximos-de-los-ultimos-ocho-anos.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s