Une mère avec ses enfants dans un parc de Madrid (photographie : Kike Para et El País)

Selon l’Enquête de Fécondité 2018 élaborée par l’Institut national des Statistiques (INE), plus de la moitié des femmes espagnoles âgées de 45 et 49 et qui n’ont pas d’enfant aurait souhaité en avoir. Dans cette tranche d’âge, 18 % d’entre elles n’ont pas eu de descendance, qui représente environ 340 000 citoyennes. Cela signifie donc qu’environ 180 000 d’entre elles n’ont pas eu d’enfant par obligation. Selon Albert Esteve, démographe et directeur du Centre des Études démographiques de l’Université autonome de Barcelone (Catalogne), la clef réside dans la tranche d’âge comprise entre 25 et 39 et c’est là que les pouvoirs publics devraient agir.

Il faut dire que l’indice de fécondité des Espagnoles est faible (1,3 enfant par femme) à la fois en raison des évolutions sociales naturelles des dernières décennies (généralisation de la contraception, arrivée massive des femmes sur le marché du travail) mais aussi car les Espagnoles ont du mal à concilier leur vie de famille et leur vie professionnelle, ce qui les contraint à choisir entre l’une ou l’autre. Les difficultés économiques (notamment celles liées à la crise de 2008) font aussi partie des raisons avancées par ces femmes.

Source : https://elpais.com/sociedad/2018/11/28/actualidad/1543401111_002007.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s