imagen-sin-titulo
Une vue du gisement pétrolier d’Ayoluengo et, dans le fond, de la commune de Sargentes de la Lora, dans la province de Burgos, en Castille-et-León (photographie : El Confidencial)

Le Ministère espagnol pour la Transition écologique, aujourd’hui dirigé par Teresa Ribera (Parti socialiste ouvrier espagnol), a récemment refusé la proposition d’une entreprise privée qui était intéressée par l’exploitation pétrolière d’Ayoluengo, localité de la commune de Sargentes de la Lora, située dans la province de Burgos (Castille-et-León). Cette bourgade d’à peine 115 habitants, placée au cœur de la comarque de Páramos, est en pleine dépression économique en raison du manque de perspectives et de l’exode rural.

Cette firme privée, la Compagnie pétrolifère de Sedano (CPS), qui était intéressée par le gisement d’Ayoluengo est une filiale de l’entreprise britannique Columbus ERP et possède déjà une petite exploitation dans la zone. Elle promettait 50 emplois directs et 250 postes de travail indirects sur les vingt prochaines années, le tout pour un investissement de 90 millions d’euros. Le gisement d’Ayoluengo, concrètement exploité entre 1964 et 2016, a longtemps été connu sous le surnom d' »Oklahoma espagnol », car il s’agissait de la seule poche pétrolifère du pays avec la plateforme marine de Tarragone (Catalogne). Il n’a toutefois jamais réellement décollé.

Source : https://www.elconfidencial.com/economia/2018-11-06/burgos-sargentes-de-la-lora-petroleo-empleo_1641474/

Une réflexion sur “Le gouvernement espagnol refuse de mettre en valeur l’exploitation pétrolière d’Ayoluengo, dans le centre du pays

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s