Madrid-_Antigua_Farmacia_de_la_Reina_Madre
L’Ancienne Pharmacie de la Reine-Mère, plus vieille officine de Madrid et de toute l’Espagne (photographie : Wikipedia)

Ce vendredi 19 octobre, le gouvernement espagnol de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol), réuni en Conseil des ministres, a autorisé le collectif des infirmiers et infirmières à prescrire aux patients certains médicaments, dans un contexte régulé et précisément établi. Il s’agissait d’une vieille revendication du Conseil général de l’Infirmerie et du syndicat des infirmiers SATSE, qui en avaient déjà fait part à l’ancienne ministre de la Santé, de la Consommation et du Bien-Être social, Carmen Montón (PSOE), mais c’est son successeur, María Luisa Carcedo (PSOE), qui l’a reprise à son compte.

Concrètement, cette autorisation se fait sous la forme d’un décret-loi royal qui autorisera les communautés autonomes à réguler à leur tour cet exercice spécifique du métier d’infirmier, largement féminin en Espagne comme en France. Un tel décret est le fruit d’une concertation entre l’État central et les représentants de la profession. De nombreux médicaments pourront ainsi être prescrits et administrés directement par les infirmiers, notamment dans le cas des vaccins.

Source : https://www.elmundo.es/ciencia-y-salud/salud/2018/10/19/5bc9e10eca4741974d8b458c.html

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s