teresa-ribera-foto
La ministre espagnole pour la Transition écologique, Teresa Ribera (Parti socialiste ouvrier espagnol) – Photographie : EFE et Libre Mercado

Ces derniers mois, le prix de l’électricité en Espagne ne cesse de grimper en raison d’aléas climatiques mais surtout des faiblesses internes au réseau de production et de distribution de notre voisin ibérique. Pour faire face à cette hausse généralisée de l’énergie (qui concerne aussi les carburants à la pompe et le gaz naturel), le gouvernement de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol) a décidé de mettre en œuvre un ensemble de mesures qui contiennent, au détour d’un paragraphe, une étrange disposition censée complaire au Parti nationaliste basque (PNV), soutien de circonstance de la coalition qui l’a porté au pouvoir.

En effet, selon le texte publié au Bulletin officiel de l’État (Boletín oficial del Estado), un tarif ad hoc a été créé rien que pour l’industrie basque, tarif évidemment bien moins onéreux que dans le reste de l’Espagne. Ce différentiel de tarif donne bien entendu un avantage considérable à la communauté autonome et à ses producteurs industriels, ce qui ne constitue jamais qu’une inégalité dans un système déjà très discriminant entre régions…

Source : https://www.libremercado.com/2018-10-09/el-gobierno-abarata-el-coste-de-la-luz-a-la-industria-vasca-para-ganarse-al-pnv-1276626204/

Publicité

Une réflexion sur “Face à la forte augmentation des prix de l’électricité, le gouvernement espagnol… baisse les tarifs de l’industrie basque !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s