15378029897031
Le judoka espagnol d’origine géorgienne Nikoloz Sherazadishvili, champion du monde dans sa discipline (photographie : Zurab Kurtsikidze, EFE et El Mundo)

L’Espagne avait déjà eu deux championnes du monde de judo chez les femmes : Miriam Blasco, à Barcelone (Catalogne), en 1991 ; et Isabel Fernández, à Paris (France), en 1997, laquelle avait aussi remporté l’or olympique à Sydney (Australie) en 2000. Ce lundi 24 septembre, à Bakou (Azerbaïdjan), notre voisin ibérique a eu son premier champion du monde masculin dans la discipline : Nikoloz Sherazadishvili, dans la catégorie des poids moyens (moins de 90 kilogrammes).

Originaire de Géorgie, d’où il est arrivé en 2010, alors qu’il n’avait que quatorze ans, Nikoloz Sherazadishvili ne surgit pas du néant puisqu’il a été vice-champion du monde chez les moins de 21 ans et médaillé de bronze aux championnats d’Europe de 2018, qui se déroulaient à Tel Aviv (Israël). Il est désormais l’un des grands espoirs de titre olympique pour l’Espagne dans deux ans, à Tokyo (Japon).

Source : http://www.elmundo.es/deportes/mas-deporte/2018/09/24/5ba906d322601dc62d8b4617.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s