15349554476927
Une immigrée vénézuélienne avec ses deux enfants devant une station du métro de Madrid (photographie : Ángel Navarrete et El Mundo)

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur ce blog : le nombre d’immigrés vénézuéliens installés en Espagne a augmenté de façon exponentielle depuis 2014. Avant cette année-là, le Vénézuéla ne figurait pas parmi les principaux pays émetteurs de migrants vers notre voisin ibérique. Il s’agit aujourd’hui de la septième communauté étrangère présente sur le sol espagnol, devant les Péruviens ou les Chinois. L’Institut national des Statistiques (INE) parle de 95 474 Vénézuéliens présents en Espagne, même si d’autres organismes font grimper ce chiffre jusqu’à plus de 300 000 personnes.

Entre 2016 et 2017, le nombre d’immigrés vénézuéliens outre-Pyrénées a crû de 44 % et les trois communautés autonomes qui en accueillent le plus sont la Communauté de Madrid, la Catalogne et les îles Canaries. Le nombre de demandes d’asile émises par ces immigrés s’accroît aussi de manière drastique et, selon la Commission espagnole d’Aide au Réfugié (CEAR), l’État central réagit trop lentement et se laisse déborder.

Source : http://www.elmundo.es/internacional/2018/08/23/5b7d9135e2704e1bac8b4649.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s