15336675715790
Une vue d’artiste du futur train Hyperloop de l’entreprise américaine Virgin (image : El Mundo)

Nous évoquions il y a quelque temps sur ce blog le pari que faisait l’Espagne sur son campus technologique ferroviaire de Málaga (Andalousie) fin de développer le célèbre train Hyperloop, qui devrait pouvoir, une fois achevé, conduire des passagers à la vitesse de 1 200 kilomètres par heure. Désormais, cette plateforme technologique accueillera un centre d’essais et de développement de la compagnie américaine Virgin Hyperloop One, dont le directeur, Rob Lloyd, a signé la semaine dernière une convention avec la présidente d’ADIF (administrateur des infrastructures ferroviaires de notre voisin ibérique), Isabel Pardo de Vera Posada.

Ce centre technologique, d’un coût d’environ 430 million d’euros, devrait voir le jour suite au versement prévu de 126 millions d’euros d’aides publiques et ouvrir en 2020. Il devra s’étendre sur une surface de 19 000 mètres carrés et embaucher entre 200 et 300 professionnels hautement qualifiés qui travailleront en partenariat avec les firmes et fournisseurs de la région.

Source : http://www.elmundo.es/economia/2018/08/08/5b69e84446163f074d8b45c2.html

Une réflexion sur “L’Espagne accueillera le centre de recherche de Virgin sur le train Hyperloop

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s