Ayuntamiento_de_Burgos
La façade de la mairie de Burgos, en Castille-et-León (photographie : Wikipedia)

L’Autorité indépendante de Responsabilité fiscale (AIREF) a souligné ce lundi 23 juillet que l’ensemble des municipalités espagnoles a placé sur des comptes bancaires, à titre d’épargne, 27 milliards d’euros. Il s’agit d’un record historique en la matière, largement stimulé par la loi de stabilité budgétaire, qui limite grandement les investissements que peuvent réaliser les entités locales.

Parallèlement, la Sécurité sociale espagnole affiche à l’heure actuelle un déficit colossal de 15 milliards d’euros (qui pourrait monter jusqu’à 17 milliards d’euros en fin d’année). Un beau paradoxe puisque l’organisme doit donc se financer à travers des emprunts tandis que les mairies croulent sous leur épargne. Cette épargne ne sert d’ailleurs pas à financer leur vie quotidienne ou leurs investissements, ce qui semble un peu étrange.

Source : http://www.elmundo.es/economia/macroeconomia/2018/07/23/5b55d873268e3e604d8b4685.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s