1528138817_505120_1528139206_noticia_normal_recorte1
Joan Albanell, chef du service d’oncologie de l’Hôpital de la Mer, à Barcelone, en Catalogne (photographie : Hôpital de la Mer et El País)

Né en 1964 à Barcelone (Catalogne), le médecin et chercheur espagnol Joan Albanell est le chef du service d’oncologie de l’Hôpital de la Mer, dans la capitale catalane. Il a récemment présenté, lors de la réunion annuelle de l’Association américaine d’Oncologie (ASCO), à Chicago, les résultats d’un test moléculaire révolutionnaire baptisé Oncotype DX, qui s’insère dans le projet TAILORx. Financé par l’Institut national du Cancer des États-Unis d’Amérique, ce test permet d’éviter à de nombreux patients une chimiothérapie inutile dans les cas de cancer du sein car 70 % de ceux qui en souffrent peuvent tout à fait éviter ce traitement pour guérir.

Environ la moitié des Espagnoles atteintes de cette maladie pourraient ainsi éviter une thérapie lourde, coûteuse et tristement célèbre pour ses effets secondaires. Joan Albanell occupe un poste-clé dans la recherche en la matière chez notre voisin ibérique puisqu’il est aussi coordinateur du comité scientifique du GEICAM (Groupe espagnol du Cancer du Sein).

Source : https://elpais.com/elpais/2018/06/04/ciencia/1528138817_505120.html

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s