1528129263_355539_1528132359_noticia_normal_recorte1
L’anthropologue espagnole Victoria Peña travaille sur des ossements retrouvés sur le site archéologique de Turuñuelo de Guareña, situé sur le territoire de la commune de Guareña, dans la province de Badajoz, en Estrémadure (photographie : J. M. Romero et El País)

Situé sur le territoire de la commune de Guareña, dans la province de Badajoz (Estrémadure), le site archéologique de Turuñuelo de Guareña, en pleine vallée du Guadiana, révèle peu à peu tous ses secrets concernant la civilisation tartessienne, culture qui s’est épanouie dans le Sud de l’actuelle Espagne et du Portugal vers la moitié du premier millénaire avant Jésus-Christ. C’est ainsi que ce lieu chargé d’histoire dispose du seul bâtiment à deux étages que l’on connaisse de cette civilisation, lequel témoigne de techniques de construction très avancées mais regorge également de nombreux vestiges matériels qui nous en apprennent beaucoup sur les Tartessiens.

C’est l’anthropologue espagnole Victoria Peña, de l’Université Complutense de Madrid, qui dirige les fouilles. L’on a déjà retrouvé sur place des ossements humains ainsi que deux braséros de bronze. Les travaux de Turuñuelo de Guareña sont codirigés par Esther Rodríguez, chercheuse au Conseil supérieur des Recherches scientifiques (CSIC). Tous les artefacts trouvés sur place trahissent à la fois une grande richesse matérielle mais aussi des contacts poussé avec d’autres civilisations du bassin méditerranéen : les Grecs, les Phéniciens, les Étrusques, etc.

Source : https://elpais.com/cultura/2018/06/04/actualidad/1528129263_355539.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s