dubai-parque-solar-abengoa-reuters
Le parc solaire Mohammed-ben-Rachid-al-Maktoum, à Dubaï (photographie : El Economista)

Présidée par Gonzalo Urquijo, la compagnie Abengoa, sise sur le campus de Palmas Altas, à Séville (Andalousie), était ces dernières années en difficulté et a même évité de peu la faillite en pleine crise économique espagnole. Pourtant, cette entreprise est aujourd’hui en pleine renaissance et a même été sélectionnée comme firme-partenaire pour construire le complexe d’énergie solaire le plus vaste du monde, situé à Dubaï, dans les Émirats arabes unis.

Ce projet, d’une valeur de 550 millions d’euros, sera ainsi géré par l’entreprise andalouse en ce qui concerne la conception, la construction et la mise en marche de collecteurs cylindro-paraboliques de trois fois 200 mégawatts. Le parc solaire Mohammed-ben-Rachid-al-Maktoum devra s’étendre sur 28 kilomètres carrés. Avec ce contrat, Abengoa se renforce en Asie et au Moyen-Orient, où la firme a déjà remporté un contrat en Oman concernant une usine de dessalement de l’eau de mer. Elle est aussi en charge de l’électrification de la ligne ferroviaire à grande vitesse qui relie La Mecque à Médine, en Arabie saoudite.

Source : http://www.eleconomista.es/mercados-cotizaciones/noticias/9126992/05/18/Abengoa-logra-el-mayor-contrato-tras-esquivar-la-quiebra-550-millones-en-la-planta-solar-de-Dubai.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s