imagen-sin-titulo
Le nouveau président de la Généralité de Catalogne, Quim Torra, passe en revue les gardes du palais présidentiel régional (photographie : EFE et El Confidencial)

Alors que le nouveau président de la Généralité de Catalogne, Quim Torra (Ensemble pour la Catalogne), connu pour ses déclarations xénophobes, a été récemment élu, près de deux cents Mossos d’Esquadra (les membres de la police autonome régionale) demandent au gouvernement central espagnol de ne pas les délaisser en quittant précipitamment la Catalogne avec la fin de l’article 155 de la Constitution de 1978 (qui prévoit la suspension temporaire de l’autonomie d’une région).

Ils se retrouvent en effet face à une objection de conscience puisque leur principal rôle est de respect et de faire respecter la loi, ce que les autorités catalanes n’ont visiblement aucunement l’intention de faire.

Ces deux cents Mossos d’Esquadra, regroupés au sein du Collectif Passerelle, demandent également au gouvernement conservateur de Mariano Rajoy (Parti populaire) d’accélérer leur transfert vers la Police nationale, car ils ont également peur de représailles de la part de leur hiérarchie en raison de leurs positions unionistes, ce qui en dit long sur le climat de tolérance et de démocratie qui règne dans la Catalogne sécessionniste.

Source : https://www.elconfidencial.com/espana/2018-05-17/mossos-espanolistas-rajoy-represalias_1565180/?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=BotoneraWeb

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s