1525975949_763217_1526021717_noticia_fotograma
Le nouveau président de la Généralité de Catalogne, Joaquim Torra (photographie : Pere Duran et El País)

C’est ce lundi 14 mai, quelques jours avant la date-butoir et avec les voix d’Ensemble pour la Catalogne (JxC) et de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) ainsi que l’abstention de la « gauche radicale » de la Candidature d’Unité populaire (CUP) que Joaquim Torra (dit « Quim » Torra) a été élu nouveau président de la Généralité de Catalogne. Il succède à ce poste à Carles Puigdemont, qui l’a désigné de façon tout aussi peu démocratique que lui-même avait été désigné par Artur Mas et que ce dernier l’avait été par Jordi Pujol. Il lui a fallu attendre un second tour de vote, après l’échec de son élection le vendredi 11 mai, pour accéder au poste suprême de la communauté autonome.

Né en 1962 à Blanes, dans la province de Gérone (Catalogne), Quim Torra est arrivé tardivement à la politique et n’est député régional que depuis cette année. S’il a juré fidélité au drapeau espagnol quand il faisait partie des milices universitaires, dans sa jeunesse, il a depuis tourné casaque et évolue depuis des années dans le milieu de l’indépendantisme radical. Éditeur dont l’entreprise a été largement subventionnée par la Généralité de Catalogne durant longtemps, il fait partie du réseau d’affidés et de clients de Puigdemont et de ses proches, qui espèrent gouverner à travers lui et lui ont même interdit d’utiliser le bureau du président régional, réservé dans une sorte de délire absolutiste à Carles Puigdemont lui-même.

Auteur de messages sur Internet et d’articles ouvertement suprémacistes dans lesquels il exprime toute sa xénophobie à l’égard du reste des Espagnols, il a également travaillé dans le milieu de la finance (notamment pour la compagnie suisse d’assurances Winterthur) avant de présider l’association Òmnium Cultural et le Centre culturel du Born de Barcelone, deux fondations arrosées par les anciens dirigeants séparatistes et actives au sein du mouvement sécessionniste. Un président d’extrême droite, donc, qui a déjà promis de poursuivre les forfaits commis par ses prédécesseurs.

Sources : https://somatemps.me/2018/05/13/cuando-quim-torra-juro-la-bandera-espanola-en-las-milicias-universitarias-foto-para-la-historia/, https://www.vozpopuli.com/politica/claves-entender-Quim-Torra-independentismo-Cataluna_0_1134787428.html, http://www.elmundo.es/cataluna/2018/05/11/5af593bf22601dff578b456e.html, http://cronicaglobal.elespanol.com/politica/editor-subvencionado-generalitat_140531_102.html

5 réflexions sur “Joaquim Torra, nouveau président de la Généralité de Catalogne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s