1524913098_946136_1524931428_noticia_normal_recorte1
Un immigrant maghrébin tente de traverser le détroit de Gibraltar vers l’Espagne (photographie : sauveteurs espagnols en mer et El País)

Le phénomène, qui ne s’était plus manifesté sur les côtes espagnoles depuis des années, a redémarré au milieu de l’année 2017 : des milliers de Marocains tentent leur chance au péril de leur vie et traversent le détroit de Gibraltar vers l’Espagne, à la recherche d’une existence décente mais aussi pour échapper aux troubles sociaux ou à la répression. Selon les données fournies par l’agence de l’Union européenne (UE) pour le contrôle des migrations (FRONTEX), tout au long de l’année 2017, 22 900 personnes originaires d’Afrique du Nord ont tenté d’atteindre illégalement le littoral de notre voisin ibérique, plus du double que lors du mois de janvier 2016.

Quant au troisième trimestre de l’année dernière, il a été marqué par la tentative de traversée de 6 668 Maghrébins vers l’Espagne, dont 2 276 était des Marocains et 1 234, des Algériens. Il faut dire que les perspectives économiques, qui se sont améliorées outre-Pyrénées, ne sont pas au beau fixe au Maghreb et la vague de manifestations dans la chaîne du Rif a été sévèrement réprimée par les autorités locales et nationales. Les cités marocaines de Jerada et Kénitra ont été particulièrement touchées.

Source : https://elpais.com/internacional/2018/04/28/actualidad/1524913098_946136.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s