1522261709_526783_1522264149_noticia_normal_recorte1
Le premier secrétaire du Parti des Socialistes catalans (PSC – au premier plan), Miquel Iceta, et le président du Parti populaire de Catalogne (derrière lui), Xavier García Albiol (photographie : Massimiliano Minocri et El País)

Après les juges catalans (et le membre de la Cour suprême espagnole Pablo Llarena), ce sont désormais les hommes politiques unionistes de Catalogne qui vont recevoir une protection officielle de la part de l’État central espagnol face aux menaces qu’ils reçoivent de la part d’indépendantistes radicaux. Le ministre de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido (Parti populaire), a ainsi envoyé dans la communauté autonome des renforts de l’Unité centrale de Protection (UCP) qui viendront jouer le rôle de gardes du corps pour des élus du Parti des Socialistes catalans (PSC), de Citoyens (C’s) et du Parti populaire (PP).

Vingt nouveaux policiers viennent ainsi s’ajouter aux deux cents agents déjà en déplacement sur le terrain et protègent également un magistrat en charge du dossier du processus séparatiste, Juan Antonio Ramírez Sunyer. Dès le mois d’octobre 2017, une trentaine de policiers avait déjà dû être envoyée en Catalogne afin de faire face à la recrudescence des menaces à l’égard de ceux qui avaient le malheur de ne pas communier dans le sécessionnisme.

Source : https://politica.elpais.com/politica/2018/03/28/actualidad/1522261709_526783.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s