grupo-florida-kxl--1240x698@abc
Une recréation des premiers Espagnols qui ont vécu dans l’actuelle Floride (dessin : La Florida et ABC)

En 1513, le conquistador et explorateur espagnol Juan Ponce de León débarquait sur les côtes de l’actuel État de Floride (États-Unis d’Amérique), devenant ainsi le premier Européen à fouler le sol de ce qui deviendrait plus tard la première puissance mondiale. C’était près d’un siècle avant que ne soit fondée la première colonie anglaise en Amérique du Nord, Jamestown, créée en 1607 dans l’actuel État de Virginie. Un projet d’archives numériques, lancé le 15 mars dernier à Washington D.C., cherche à récupérer ce passé hispanique encore trop méconnu des États-Unis d’Amérique.

Baptisé « La Florida », ce projet a pour objectif de réunir tous les documents concernant l’installation des Espagnols en Floride afin de comprendre qui étaient ces êtres faits de chair et d’os qui ont les premiers mis en valeur ce territoire pour le compte d’un État européen. Il s’agit d’archives numériques interactives destinées au grand public mais aussi utilisables comme ressource didactique pour les élèves américains ou espagnols. Cette initiative est promue par la Fondation La Florida, sise à St. Petersburg, en Floride, et elle a été rendue possible grâce à la technologie fournie par une entreprise madrilène, Edriel Intelligence. Ont aussi participé au projet l’Institut Nauta de Málaga (Andalousie) et l’Institut d’Histoire et de Culture militaires du Ministère espagnol de la Défense, aujourd’hui dirigé par María Dolores de Cospedal (Parti populaire).

Ces archives numériques ont jusqu’à présent permis de reconstituer la vie de 2 091 pionniers espagnols de Floride, qui ont traversé l’océan Atlantique en 1566 à bord d’une flotte commandée par le marin basque Sancho de Archiniega – qui dirigeait alors la plus grande expédition jamais réalisée dans le Nouveau Monde. La plupart de ceux qui en faisaient partie n’étaient pas de cruels et sanguinaires conquérants avides d’or et de pierres précieuses mais d’humbles Espagnols qui désiraient recommencer leur vie dans de nouvelles conditions.

Source : http://www.abc.es/cultura/abci-vidas-olvidadas-primeros-habitantes-florida-espanola-201803150142_noticia.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s