ave-meca-efe-k4q--620x349@abc
Deux TGV de conception espagnole en gare de Médine, en Arabie saoudite (photographie : EFE et ABC)

Face à la crise économique et financière de 2008, de nombreuses entreprises espagnoles spécialisées de la construction et la gestion de biens immobiliers et surtout de grosses infrastructures ont massivement investi les pays étrangers pour faire face à l’effondrement du marché intérieur – tout en continuant à influencer de manière décisive la politique de notre voisin pyrénéen. Entre 2013 et 2017, ces grands groupes ont vu les appels d’offre qu’ils ont remportés croître de 43 % et certains chantiers emblématiques ont été menés à bien par des multinationales espagnoles ou des consortia dans lesquels l’Espagne avait la main haute. On estime aujourd’hui que 40 % des grandes concessions de transports dans le monde sont gérées par une entreprise de notre voisin ibérique et que 90 % des bénéfices faits par ces entreprises sont générés depuis l’extérieur (soit environ 75 milliards d’euros au total).

L’agrandissement du canal de Panamá et la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre La Mecque et Médine, en Arabie saoudite, sont deux des exemples les plus frappants de cette domination ibérique à l’international. C’est pour réussir à remporter jusqu’à 650 milliards d’euros dans des appels d’offre mondiaux du même acabit d’ici à 2027 que le ministre de l’Équipement, Íñigo de la Serna (Parti populaire), a mis en place il y a peu un Plan d’Internationalisation du Transport et des Infrastructures (Plan de Internacionalización del Transporte y las Infraestructuras) pour la période 2018-2020. L’objectif affiché est de favoriser la collaboration entre firmes publiques et privées dans l’obtention de gros contrats dans un panel de pays variés (Arabie saoudite, Australie, Canada, Colombie, Émirats arabes unis, États-Unis d’Amérique, Mexique, Norvège, Pérou, Suède, Royaume-Uni, Argentine, Chili, Danemark, Égypte, Inde, Israël, Malaisie, Maroc ou encore Singapour).

Source : http://www.abc.es/economia/abci-espana-aspira-650000-millones-contratos-infraestructuras-todo-mundo-hasta-2027-201801070200_noticia.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s