1512139351_184478_1512208637_noticia_fotograma
La ministre espagnole de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Fátima Báñez, au Sénat, à Madrid (photographie : Kiko Huesca, EFE et El País)

Ce vendredi 1er décembre, la Sécurité sociale espagnole a puisé plus de 7,7 milliards d’euros dans le Fonds de Réserve de la Sécurité sociale, souvent surnommé « tirelire des retraites » (hucha de las pensiones), pour pouvoir faire face au paiement des pensions de retraite des citoyens espagnols concernés. Créé en 2000 par le gouvernement conservateur de José María Aznar (Parti populaire), ce fonds d’investissement a pour but de garantir l’efficacité et la permanence du versement des pensions aux retraités de notre voisin ibérique, notamment en cas de coup dur, comme à l’occasion de la crise économique et financière de 2008. Le gouvernement de Mariano Rajoy (PP) a largement eu recours à l’argent disponible dans ce fonds, tant et si bien qu’il n’y reste désormais plus que 8 milliards d’euros. La ministre de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Fátima Báñez, a même eu recours à un peu plus de 4 milliards d’euros sur un prêt extraordinaire d’environ 10 milliards d’euros accordé à l’organisme par le gouvernement dans le cadre du budget 2017 de l’État.

À l’heure actuelle, les pensions de retraite en Espagne sont donc financées presque exclusivement par les cotisations sociales des travailleurs de notre voisin pyrénéen mais ces cotisations permettent uniquement de financer les mensualités classiques, pas les pensions supplémentaires. La Sécurité sociale espagnole a en effet l’habitude de verser aux retraités une sorte de treizième et de quatorzième mois en juin (pour les vacances d’été) et en décembre (pour les fêtes de fin d’année). La somme à débourser s’élève alors non plus à 8,8 milliards d’euros mais à 17,4 milliards d’euros. Le Fonds de Réserve avait atteint son maximum en 2011 avec un trésor accumulé de plus de 66,8 milliards d’euros.

Une bonne nouvelle dans ce panorama tendu : les prélèvements dans la « tirelire des retraites » ne cessent de baisser grâce à la reprise économique et au retour de l’emploi outre-Pyrénées. En 2016, l’État espagnol a dû se servir dans le Fonds de Réserve à hauteur de 20 milliards d’euros environ ; cette année, cette somme a baissé de 14 % pour s’établir à environ 17 milliards d’euros. En 2017, selon Fátima Báñez, la Sécurité sociale pourrait même obtenir des rentrées jamais égalées dans son histoire.

Source : https://elpais.com/economia/2017/12/01/actualidad/1512139351_184478.html

2 réflexions sur “Le Fonds de Réserve de la Sécurité sociale espagnole est quasiment épuisé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s