1402719474-kZEE--620x349@abc
Des drapeaux britanniques et espagnols à Londres, en juillet 2017, à l’occasion de la visite d’État de Philippe VI et Letizia au Royaume-Uni (photographie : EFE et ABC)

Le British Council (organisme public britannique chargé de promouvoir la langue anglaise et la culture du Royaume-Uni dans le monde entier) a récemment rendu public un rapport dont la rédaction correspond à la nouvelle donne que va connaître le pays à l’occasion de sa sortie hors de l’Union européenne (le Brexit). Or, ce rapport est très clair : la langue espagnole est, pour ses rédacteurs, la première langue étrangère que devront apprendre les Britanniques afin de se placer sur les principaux marchés mondiaux dans les décennies à venir. Suivent d’autres langues, par ordre décroissant d’importance selon le British Council : mandarin, français, arabe et allemand.

Dans le contexte du « Royaume-Uni international » (Global Britain) que veulent développer les autorités britanniques, le multilinguisme va devenir un atout essentiel – le tout anglais ne suffira plus pour rafler des marchés ou des contrats. Pour élaborer ce classement des langues prioritaires, le British Council a pris en compte une série de dix critères (dont les facteurs économiques, culturels, diplomatiques, éducatifs, commerciaux, institutionnels et comportementaux). L’espagnol est l’une des langues de travail de l’Organisation des Nations unies (ONU) et son poids démographique au niveau mondial rend la langue de Cervantes incontournable. L’Espagne, le Mexique, le Chili et la Colombie sont les pays qui compteront le plus pour les investisseurs britanniques dans les années à venir. Une opportunité pour notre voisin ibérique à l’heure où de nombreuses études ont fleuri sur l’importance économique de l’espagnol – qui représenterait, selon certains, jusqu’à 16 % du produit intérieur brut du pays (soit 164 milliards d’euros).

Sources : http://www.abc.es/cultura/abci-gran-bretana-recomienda-estudiar-espanol-tras-brexit-201711230308_noticia.html et http://www.abc.es/opinion/abci-mayor-tesoro-espanoles-201711230334_noticia.html

2 réflexions sur “Des institutions britanniques recommandent d’apprendre l’espagnol pour tirer le meilleur parti possible du « Brexit »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s