thyssen1
Le musée Thyssen-Bornemisza est l’une des pinacothèques des plus visitées de la capitale espagnole (photographie : G3 Galeon)

L’Espagne enregistre depuis plusieurs années des records de fréquentation touristique et de dépense moyenne des visiteurs étrangers. Si l’on parle souvent à ce sujet de la Catalogne, de l’Andalousie, des îles Baléares, des îles Canaries ou de la Communauté de Valence, l’on évoque moins souvent la Communauté de Madrid, pourtant très touristique elle aussi. Il se trouve que cette communauté autonome présente des particularités par rapport au reste de l’Espagne en matière de tourisme puisque, contrairement aux autres autonomies espagnoles, elle accueille en premier lieu des visiteurs venus des États-Unis d’Amérique (418 000 personnes durant les sept premiers mois de l’année 2017, soit 37 % de plus que durant la même période de l’année 2016). Les Français (350 500 personnes), les Britanniques (308 900 personnes) et les Allemands (223 000 personnes) n’arrivent qu’ensuite, juste avant les Portugais (200 000 personnes). Les Italiens se payent même le luxe d’être la troisième nationalité représentée (316 000 personnes) parmi les touristes qui choisissent la capitale espagnole et sa région.

Contrairement à ce qui peut se passe à Barcelone, sur la Costa Brava ou à Magaluf (station balnéaire située sur le territoire de la commune de Calviá, aux Baléares), Madrid échappe (en tout cas pour le moment) au tourisme sauvage et promeut des séjours de qualité orientés vers la culture, le loisir à plus forte valeur ajoutée et la gastronomie (avec pas moins de 26 étoiles au Guide Michelin). Il faut dire qu’en plus de l’exceptionnel patrimoine de la capitale, la région ne manque pas d’atouts : dans un rayon de 50 kilomètres, les touristes peuvent visiter trois sites classés à l’UNESCO (Aranjuez, l’Escurial et Alcalá de Henares). Dans un rayon de 100 kilomètres, trois autres villes du patrimoine mondial sont aussi accessibles (Ségovie, Tolède et Ávila) et, dans un rayon de 200 kilomètres, c’est le cas de trois cités elles aussi dans les listes de l’UNESCO (Cuenca, Salamanque et Cáceres). Par ailleurs, la croissance du tourisme est plus forte dans la Communauté de Madrid (+20 % au cours des sept premiers mois de l’année 2017 par rapport à la même période de l’année 2016) qu’au niveau national (+11,3 %). Désormais, la présidente régionale, Cristina Cifuentes (Parti populaire), vise le renforcement du tourisme chinois, japonais et américain.

Source : https://www.elconfidencial.com/espana/madrid/2017-09-08/turistas-eeuu-madrid-china_1440261/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s